La positivité toxique, c’est quoi?

Citation Positivité toxique : Le côté obscur de la pensée positive

Positivité toxique : Le côté obscur de la pensée positive

Nous savons tous qu’avoir une vision positive de la vie est bon pour notre bien-être mental. Le problème est que la vie n’est pas toujours positive. Depuis que je gère les médias sociaux de ce site qui se nomme « Les Mots Positifs » , le commentaire que je reçois le plus souvent en dessous de certaines publications est : ce n’est pas positif ça !

Probablement que certains s’abonnent à nos réseaux sociaux dans l’espoir de retrouver que des publications de bisounours, mais malheureusement, je ne suis pas un partisan des lunettes roses que nous voyons trop souvent dans le merveilleux monde du développement personnel. Je crois que la meilleure façon de vous aider à avoir une vie plus positive, ce n’est certainement pas d’ignorer les aspects négatifs de la vie en vous faisant miroiter que le simple fait d’avoir une liste d’affirmations positives à lire chaque matin va tout arranger dans votre vie. Je ne crois pas que le simple fait de mettre de la pommade sur votre douleur vous permettra de la transcender.

« Ce n’est pas en regardant la lumière qu’on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. mais ce travail est souvent désagréable, donc impopulaire. »
– Carl Gustav Jung

L’objectif de ce site est d’aider les gens à se reconstruire émotionnellement et je ne crois pas que cela soit possible sans parler de la source qui a causé cette destruction émotionnelle. Par exemple : comment pourrions-nous aider une personne à surmonter et à se reconstruire après une relation toxique avec un pervers narcissique sans parler de ce sujet ? Comment pourrions-nous aider une femme à surmonter un deuil périnatal sans parler de la mort de son enfant ? Je vous l’accorde, parler de ce genre de sujet n’est pas positif à première vue, mais dans un processus de reconstruction émotionnelle, ce l’est !


📌 À lire aussi : Se reconstruire émotionnellement avec l’écriture thérapeutique


Il est certain que je prône la pensée positive, mais je ne prône aucunement l’aveuglement par la pensée positive. Je crois que pour vraiment aider une personne, il faut parfois aller à la source du problème, et parfois, il faut également donner un bon coup de pied au derrière pour faire réfléchir en parlant de la triste vérité et des aspects plus sombres de nos vies. Si vous voyez des publications qui ne vous semble pas positive, c’est que nous ne souhaitons pas nous engouffrer dans une positivité toxique, mais plutôt, nous souhaitons vous offrir des contenus qui vous permettront d’atteindre réellement une vie plus positive.

Qu’est-ce que la positivité toxique ?

Nous sommes tous confrontés à des émotions et des expériences douloureuses. Ces émotions, bien que souvent désagréables, sont importantes et doivent être ressenties et traitées ouvertement et honnêtement.

La positivité toxique est la croyance selon laquelle, quelle que soit la gravité ou la difficulté d’une situation, les gens doivent garder un état d’esprit positif. Il s’agit d’une approche de la vie basée sur les bonnes vibrations uniquement. Et bien qu’il y ait des avantages à être optimiste et à s’engager dans une pensée positive, la positivité toxique rejette les émotions difficiles en faveur d’une façade joyeuse, souvent faussement positive.

La positivité toxique pousse la pensée positive à un extrême trop généralisé. Cette attitude ne se contente pas de souligner l’importance de l’optimisme, elle minimise et nie toute trace d’émotions humaines qui ne sont pas strictement heureuses ou positives.

« Sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. »
– Carl Gustav Jung

La positivité toxique fonctionne comme un mécanisme d’évitement. Cela nous permet d’éviter de ressentir des choses qui pourraient être douloureuses, mais cela nous prive également de la capacité d’affronter des sentiments difficiles qui peuvent finalement conduire à la croissance et à une compréhension plus profonde.

Lorsque d’autres personnes adoptent ce type de comportement, cela leur permet d’éviter les situations émotionnelles qui pourraient les mettre mal à l’aise. Mais parfois, nous retournons ces mêmes idées contre nous-mêmes, en intériorisant ces idées toxiques. Lorsque nous ressentons des émotions difficiles, nous les écartons, les rejetons et les nions.

Dans la vidéo suivante, Rosalie Bonenfant de la chaine MAJ de Radio-Canada, nous explique c’est quoi et nous rappelle que c’est important d’apprendre à vivre toutes nos émotions. Les positives, mais aussi les négatives.

La positivité toxique peut souvent être subtile, mais apprendre à reconnaître les signes peut vous aider à mieux identifier ce type de comportement. Voici quelques signes :

  • Balayer les problèmes plutôt que de les affronter
  • Se sentir coupable d’être triste, en colère ou déçu.
  • Cacher ses véritables sentiments derrière des citations rassurantes qui semblent plus acceptables socialement.
  • Cacher ou déguiser ce que vous ressentez vraiment.
  • Minimiser les sentiments des autres parce qu’ils vous mettent mal à l’aise.
  • Blâmer les autres lorsqu’ils n’ont pas une attitude positive.

Comment la positivité devient toxique dans nos relations ?

Le mantra « uniquement des ondes positives » peut être particulièrement irritant dans les moments de détresse personnelle intense. La positivité toxique peut en fait nuire aux personnes qui traversent des moments difficiles.

Il est possible d’être optimiste face à des expériences et des défis difficiles. Mais les personnes qui vivent un traumatisme n’ont pas besoin qu’on leur dise de rester positives ou qu’on les juge parce qu’elles n’ont pas une attitude positive.


📌 À lire aussi : 14 signes de narcissisme spirituel (ego spirituel) et comment y faire face


Lorsque les gens doivent faire face à des situations telles que des problèmes financiers, une perte d’emploi, une rupture amoureuse, une maladie ou la perte d’un être cher, se faire dire qu’ils doivent voir le bon côté des choses peut sembler carrément cruel. Voici quelques paroles que vous avez peut-être entendues dans votre propre vie :

  • Tout arrive pour une raison.
  • Il faut voir le bon côté des choses.
  • Le bonheur est un choix.

Les gens ne savent tout simplement pas quoi dire d’autre et ne savent pas comment faire preuve d’empathie. Bien que ces commentaires se veuillent souvent sympathiques, ils peuvent aussi être un moyen de vous empêcher de parler de ce que vous vivez. Au lieu de pouvoir partager des émotions humaines authentiques et d’obtenir un soutien inconditionnel, les gens voient leurs sentiments rejetés, ignorés ou carrément invalidés.

Lorsqu’une personne souffre, elle a besoin de savoir que ses émotions sont valables, mais qu’elle peut trouver du réconfort et de l’amour auprès de ses amis et de sa famille. La positivité toxique dit aux gens que les émotions qu’ils ressentent sont inacceptables. Elle envoie le message que si vous ne trouvez pas le moyen de vous sentir positif, même face à la tragédie, vous faites quelque chose de mal.

Lorsque vous exprimez votre déception ou votre tristesse, on vous dit que « le bonheur est un choix ». Cela suggère que si vous ressentez des émotions négatives, c’est votre propre faute pour ne pas avoir « choisi » d’être heureux. Au final, cette bonne intention devient culpabilisante et c’est ce qui  rend la positivité toxique.

Dans le meilleur des cas, il s’agit de platitudes banales qui vous permettent de vous dédouaner afin de ne pas avoir à faire face aux sentiments des autres. Dans le pire des cas, ces commentaires finissent par faire honte et par blâmer des personnes qui sont souvent confrontées à des situations incroyablement difficiles.


📌 À lire aussi : Il faut beaucoup de courage pour aimer une femme marquée par le passé


Comment éviter la positivité toxique ?

Si vous avez été affecté par la positivité toxique – ou si vous reconnaissez ce type de comportement en vous-même – il y a des choses que vous pouvez faire pour développer une approche plus saine et plus solidaire. Voici quelques idées :

  • Gérez vos émotions négatives, mais ne les niez pas. Les émotions négatives peuvent causer du stress lorsqu’elles ne sont pas contrôlées, mais elles peuvent aussi fournir des informations importantes qui peuvent mener à des changements bénéfiques dans votre vie. Les émotions négatives font ainsi partie de la complexité humaine et sont aussi importantes que les positives.
  • Soyez réaliste quant à ce que vous devriez ressentir. Lorsque vous êtes confronté à une situation stressante, il est normal de vous sentir stressé, inquiet ou même craintif. N’attendez pas trop de vous-même. Concentrez-vous sur la prise en charge de vous-même et sur les mesures qui peuvent contribuer à améliorer votre situation.
  • Concentrez-vous sur l’écoute des autres et le soutien. Lorsque quelqu’un exprime une émotion difficile, ne le fermez pas avec des platitudes toxiques. Faites-lui plutôt savoir que ce qu’il ressent est normal et que vous êtes là pour l’écouter.

« Ceux qui n’apprennent rien des faits désagréables de leurs vies, forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu’enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme. »
– Carl Gustav Jung

Pour être un être humain sain, il faut être conscient de soi et de la façon dont on se manifeste dans le monde. Les émotions négatives font ainsi partie de la complexité humaine et sont aussi importantes que les positives. Au lieu de pratiquer la positivité toxique, visez l’équilibre et l’acceptation des émotions bonnes et mauvaises.

Articles recommandés :

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Formation recommandée

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2669 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici