12 signes de chantage affectif dans le couple

Citation Comprendre et repérer le chantage affectif dans nos relations

Comprendre et repérer le chantage affectif dans nos relations

Le chantage affectif est un moyen que les gens utilisent lorsqu’ils veulent absolument vous faire faire ce qu’ils veulent. C’est un outil de manipulation généralement utilisé par les personnes qui entretiennent des relations étroites : partenaires, amis, hommes, femmes, parents et enfants, frères et sœurs. C’est dans ces relations, où la vie des gens est étroitement liée, que le chantage affectif est le plus fort.

Soyons honnêtes, la plupart des gens ont recours de temps en temps à une forme de chantage affectif mineur lorsque quelqu’un n’a pas fait ce que nous aurions voulu qu’il fasse. Bien que cela puisse devenir un problème si c’est fréquent, il ne faut pas s’en inquiéter outre mesure.

Les personnes qui ont recours au chantage affectif grave sont des abuseurs qui tentent de contrôler les pensées et les sentiments d’une autre personne. Les maîtres chanteurs sont très doués pour donner à leurs victimes un sentiment d’impuissance et de confusion. Ils parviennent souvent à faire croire à leur victime qu’ils sont tout à fait raisonnables et que c’est elle qui est déraisonnable.

« Le chantage affectif est l’un des principaux moyens par lesquels un partenaire contrôle un autre partenaire. Il se fait de telle sorte que le partenaire qui contrôle manipule les émotions de l’autre personne pour tenter d’obtenir ce qu’il veut. »
– Dr Connie Omari

Le chantage affectif est un terme largement utilisé, rendu populaire par les psychologues Suzan Forward et Donna Frazier dans leur livre du même nom publié en 1974. Dans cet article, je vais approfondir ce qu’est le chantage affectif, comment il se manifeste et comment vous pouvez le gérer.

Comment repérer le chantage affectif ?

Comme les maîtres chanteurs affectifs comptent souvent sur le fait que leurs victimes sont déroutées par leur comportement et peu sûres d’elles-mêmes, il peut être difficile de savoir si vous êtes victime de chantage affectif. Vous aurez souvent l’impression que quelque chose ne va pas, mais vous ne saurez pas exactement quoi.

Vous pouvez reconnaître que votre relation n’est pas la même que celle des autres, mais vous ne savez peut-être pas pourquoi. Voici quelques signes révélateurs qui indiquent que vous êtes victime de chantage affectif :

  • Vous vous retrouvez souvent à essayer de trouver une raison de vous excuser pour quelque chose, même si vous n’êtes pas tout à fait sûr d’avoir quelque chose à vous faire pardonner.
  • Vous avez souvent l’impression que vous devez être responsable des sentiments de votre partenaire.
  • Vous avez souvent peur de l’humeur de votre partenaire et vous essayez de l’anticiper.
  • Vous semblez faire constamment des sacrifices pour lui ou elle sans recevoir la même chose en retour.

📌 À lire aussi : Les conséquences d’avoir été élevé par des parents narcissiques et comment s’en sortir


12 signes que vous êtes victime de chantage affectif

Dans certaines situations, la frontière entre communication indirecte et manipulation peut sembler mince. L’homme ou la femme qui pratique le chantage affectif fera preuve d’un ou de plusieurs des comportements suivants :

  1. Il / Elle vous dit que vous êtes fou de lui poser des questions.
  2. Il / Elle ignore vos préoccupations et vos réactions.
  3. Il / Elle évite de prendre ses responsabilités.
  4. Il / Elle rejette constamment la responsabilité de ses comportements sur les autres.
  5. Il / Elle  utilise la peur, l’obligation, les menaces et la culpabilité pour obtenir ce qu’il/elle veut.
  6. Il / Elle ne veut pas faire de compromis.
  7. Il / Elle semble ne pas se soucier de vos besoins.
  8. Il / Elle rationalise leurs comportements et leurs demandes déraisonnables.
  9. Il / Elle vous intimide jusqu’à ce que vous fassiez ce qu’il/elle veut.
  10. Il / Elle vous reproche quelque chose que vous n’avez pas fait.
  11. Il / Elle vous accuse d’avoir fait quelque chose que vous n’avez pas fait.
  12. Il / Elle menace de vous faire du mal ou de se faire du mal.

📌 À lire aussi : 19 signes que votre partenaire ne vous respecte pas et que vous devez absolument connaitre


Les 3 leviers du chantage affectif

Dans leur livre, Susan Forward et Donna Frazier ont introduit le concept de peur, d’obligation et de culpabilité. Leurs victimes peuvent être manipulées par eux parce qu’elles ont peur d’eux, qu’elles se sentent obligées envers eux et qu’elles se sentent coupables de ne pas faire ce qu’on leur a demandé. Le fait d’être conscient de ces tactiques vous aidera à identifier les comportements que vous n’auriez peut-être pas reconnus comme manipulateurs.

Il / Elle utilise vos peurs

La peur est une émotion qui nous protège du danger. La peur que nous ressentons lorsque nous anticipons que quelque chose de mauvais va arriver et la peur de perdre nos proches sont une seule et même chose. Il est triste de constater que certaines personnes utilisent nos peurs pour nous obliger à nous plier à leurs exigences.

« Bien qu’ils puissent le faire de manière qui semble inoffensive, c’est une tactique courante pour déclencher la peur et le doute. »
– Samantha Morrison, experte en bien-être

Pour avoir une personne sous son emprise, les manipulateurs utilisent différents types de peurs, comme :

  • Peur de l’inconnu
  • Peur de l’abandon
  • Peur de contrarier quelqu’un
  • Peur de la confrontation
  • Peur des situations délicates
  • Peur de votre propre sécurité physique

Il / Elle utilise votre sens de l’obligation

Les manipulateurs nous font sentir obligés de leur obéir. Par exemple, un parent manipulateur rappellera à son enfant tous les sacrifices qu’il a faits ou le traitera d’ingrat lorsqu’il ne fera pas ce qu’il veut. Quelle que soit la méthode qu’il utilise, il est certain que nous nous sentons obligés de faire ce qu’il veut, même si cela ne nous plaît pas.

Il / Elle utilise la culpabilisation

Ce qui vient après l’obligation de faire quelque chose, c’est la culpabilité de ne pas le faire. Les manipulateurs donnent l’impression que nous méritons d’être punis pour ne pas avoir rempli nos obligations.

Le cycle du chantage affectif

Comme dans tous les cycles d’abus, il est important de comprendre la progression du chantage affectif. Il commence généralement par des commentaires et des comportements subtils ou implicites. La progression peut être insidieuse, de sorte que l’on ne se rend pas compte de son impact avant qu’il ne devienne grave.

On distingue six étapes progressives dans le chantage affectif :

  1. Une demande faite par le manipulateur. Le manipulateur demande clairement ce qu’il veut, en l’accompagnant d’une menace. Tu dois payer mon loyer ou je te quitte. Tu dois me laisser emménager ou je dis à ta sœur ce que tu as dit d’elle.
  2. Résistance de la victime. Une fois la demande identifiée, la victime peut résister ou ressentir le besoin d’éviter la personne parce qu’elle ne sait pas comment réagir à la demande. Ce qui est inquiétant dans ce processus, c’est qu’il s’agit souvent d’une demande peu recommandable, défavorable ou déraisonnable faite à la victime.
  3. La pression exercée par le manipulateur. Cette partie du processus peut amener la victime à s’interroger sur son sens de la réalité et à se demander si elle a tort de se sentir concernée par la demande qui lui est faite. Elle commence à perdre son sens de la perspective et ce que son instinct lui dit. Le manipulateur peut même retourner la situation pour blâmer la victime ou mettre en doute ses motivations si elle n’accepte pas initialement la demande qui lui est faite. La confusion est un élément important de ce processus.
  4. Menacer la victime. C’est la partie du processus où le manipulateur menace de faire ou de ne pas faire quelque chose qui rendra la victime malheureuse, inconfortable ou douloureuse. Il crée une situation dans laquelle la victime peut être responsable du résultat négatif promis si elle ne se conforme pas.
  5. Conformité de la victime. La victime cède, soit rapidement, soit lentement par un processus de doute croissant. Elle se conforme à la demande du manipulateur, ce qui provoque souvent des sentiments d’anxiété, de culpabilité, de peur, de colère ou de ressentiment.
  6. Le manipulateur obtient ce qu’il veut et s’apaise temporairement jusqu’à ce que la prochaine demande de ce qu’il veut se présente. La fréquence de ces comportements et tendances varie dans toutes les relations impliquant du chantage affectif. Quelle que soit la constance de ces comportements, ils ont un effet négatif et toxique sur la relation et sur la victime. Le cycle est maintenant en place et les bases sont posées pour que ce schéma se poursuive.

Pour mieux comprendre, le cycle du chantage émotionnel est comme la métaphore de la grenouille dans l’eau bouillante. Si vous placez une grenouille immédiatement dans l’eau bouillante, son instinct la poussera à sauter en raison de la douleur instantanée. Cependant, si vous placez une grenouille dans de l’eau tiède et que vous augmentez lentement la chaleur, elle ne reconnaît pas la douleur comme un signal de danger au même niveau de chaleur. La grenouille se désensibilise à mesure que l’eau se réchauffe lentement.


📌 À lire aussi : Comprendre et sortir du cycle de la violence domestique


La personnalité des maîtres chanteurs affectifs

Les personnes qui recourent au chantage affectif ont souvent une histoire complexe qui les a menées à un endroit où leurs relations sont toxiques et où elles sont abusives. Souvent, elles ont eu une enfance marquée par la violence émotionnelle et ont été victimes de chantage affectif de la part de leurs parents. Il leur est donc très difficile de savoir ce qui est normal et ce qui ne l’est pas, et elles ne savent peut-être pas suffisamment à quoi ressemble une relation saine pour pouvoir en construire une elles-mêmes.

Voici certains traits de personnalité que partagent de nombreux maîtres chanteurs affectifs :

  • Le manque d’empathie. La plupart des gens sont capables d’imaginer ce que cela peut être d’être une autre personne. Les maîtres chanteurs affectifs n’ont souvent pas de réelle empathie. Lorsqu’ils s’imaginent être à la place d’une autre personne, c’est généralement dans une position de méfiance. Il pense que l’autre personne veut lui faire du mal, ce qui justifie la façon dont il la traite.
  • Faible estime de soi. Cela peut sembler un peu cliché, mais il est souvent vrai que les maîtres chanteurs, comme tous les agresseurs, ont une faible estime d’eux-mêmes. Plutôt que de chercher à améliorer leur estime de soi, ils cherchent à diminuer celle de leurs proches.
  • Tendance à rejeter la faute sur les autres. Les maîtres chanteurs affectifs sont rarement capables d’accepter qu’ils soient responsables des problèmes de leur relation ou des échecs dans d’autres domaines de leur vie, comme leur carrière. Plutôt que de se demander s’ils auraient pu agir différemment, ils ont tendance à supposer que quelqu’un d’autre est responsable de leur souffrance. Cela signifie qu’elles se sentent justifiées de menacer leurs victimes.

Il n’existe pas de prototype exact du maître chanteur affectif, mais il peut présenter les caractéristiques suivantes :

  • Tendances narcissiques
  • Tendances égocentriques
  • Colère intense
  • Panique profonde, peur, dépression ou rage
  • Peur de l’abandon
  • Immaturité émotionnelle
  • Absence de contact avec les sentiments
  • Manque de responsabilité
  • Haine de perdre

Le chantage affectif va souvent de pair avec d’autres formes d’abus, tant émotionnels que physiques. Les maîtres chanteurs affectifs présentent souvent un trouble de la personnalité, notamment un trouble de la personnalité narcissique ou un trouble de la personnalité borderline.

  • La trouble de la personnalité borderline. Les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité limite ont désespérément besoin que les gens soient avec elles et aient des relations avec elles. Si elles ont l’impression de perdre quelqu’un, elles ont souvent recours à des mesures de plus en plus extrêmes pour essayer de le faire rester, y compris le chantage affectif. Elles ne sont pas nécessairement délibérément manipulatrices, mais la nature de leur trouble les empêche de gérer les difficultés relationnelles.
  • Le trouble de la personnalité narcissique. Les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité narcissique utilisent le chantage affectif de manière délibérément manipulatrice. Les narcissiques prennent souvent plaisir à faire souffrir les autres, ce qui leur permet d’utiliser le chantage affectif comme un moyen de les mettre mal à l’aise et de prendre le contrôle sur eux. Les victimes des maîtres chanteurs narcissiques continueront souvent à céder à leurs exigences parce qu’elles ne comprennent pas totalement à quel point le narcissique manque d’empathie.

4 types de maîtres chanteurs émotionnels

Dans leur livre, Forward et Frazier ont identifié quatre types différents de maîtres chanteurs émotionnels. Il s’agit de :

  1. Les punisseurs. Les punisseurs menacent de blesser directement la personne qu’ils font chanter. Ils utilisent la stratégie de la peur en menaçant de vous punir si vos demandes ne sont pas satisfaites. Il vous dit quelles seront les conséquences si vous ne faites pas telle ou telle chose. Les punitions comprennent, sans s’y limiter, le refus d’affection, la fin de la relation, l’interdiction de voir les amis et la famille, les sanctions financières et les punitions physiques.
  2. Les autopunisseurs. Ils menacent de se faire du mal juste pour obtenir ce qu’ils veulent et vous dis que ce sera votre faute s’ils le font. C’est une façon de déclencher la peur et la culpabilité afin que vous soyez obligé de faire ce qu’on vous demande.
  3. Les souffrants. Les personnes souffrantes vous rendent responsable de leur état émotionnel. Ils attendent de vous que vous vous pliez à leurs désirs pour qu’ils se sentent mieux. Ils utilisent des tactiques de peur, d’obligation et de culpabilité pour manipuler les gens. Elles utilisent et font peser leur misère sur la tête de leur partenaire pour obtenir ce qu’elles veulent. Par exemple, elles prétendent que l’état dans lequel elles se trouvent, qu’il soit physique, mental ou émotionnel, est la faute de l’autre personne. D’autres manipulations consistent à vous dire qu’ils souffriront si vous refusez de faire ce qu’ils veulent que vous fassiez.
  4. Les tentateurs. Ceux-ci ne profèrent pas de menaces directes, mais font miroiter la promesse de quelque chose de mieux si vous faites ce qu’ils demandent. Ils promettent une récompense, qui ne se matérialisera jamais. C’est comme s’ils vous menaient en bateau et vous demandaient de faire quelque chose en échange d’autre chose, mais ce n’est généralement pas un échange équitable. Par exemple, lorsque votre partenaire, un ami ou un membre de votre famille vous fait des promesses somptueuses qui dépendent de votre comportement et qu’il les tient rarement.

La victime de chantage affectif

Les victimes de chantage affectif se sentent généralement peu sûres d’elles, dévalorisées et indignes. Elles ont souvent une faible estime d’elles-mêmes et doutent de leurs propres besoins. Les victimes peuvent présenter les caractéristiques suivantes :

  • Recherche de l’approbation des autres.
  • Compassion, hypersensibilité et empathie extrêmes.
  • Tendance à se blâmer.
  • Tendance à ressentir de la pitié pour les autres.
  • Essayer d’éviter les conflits.
  • Habitudes de maintien de la paix.
  • Sens aigu des responsabilités et de la « bonne action ».
  • Peur de l’abandon.
  • Sensibilité, tendance à personnaliser les choses.
  • Peur de la colère.
  • Doute de soi, faible estime de soi.

« Pour qu’un maître chanteur réussisse, il doit savoir ce que la cible craint. Cette peur est souvent profondément enracinée, comme la peur de l’abandon, de la solitude, de l’humiliation et de l’échec. »
– Christine Hammond, conseillère en santé mentale

Le stress lié à une relation de chantage affectif peut avoir des répercussions émotionnelles et physiques sur la victime. Il contribue à l’anxiété et à la dépression. Il amène les victimes à remettre en question leur propre sens de la réalité. Il les amène à avoir des pensées négatives et déformées sur elles-mêmes et sur leur relation. Les victimes de chantage affectif finissent souvent par s’isoler et se sentent extrêmement seules.


📌 À lire aussi : 12 signes que vous souffrez du syndrome de stress post-narcissique


Comment mettre fin au chantage affectif ?

Sachez que le véritable amour ne s’accompagne d’aucun chantage. Lorsqu’une personne vous aime vraiment, il n’y a pas de menace. La sécurité est l’élément principal de la définition d’une relation saine ou non. Lorsque vous êtes menacé, la relation n’est plus sûre pour vous.

Dans une relation saine, même si des tensions et des désaccords surviennent, les gens apprennent à travailler pour trouver une solution. Les personnes qui pratiquent le chantage affectif ne sont généralement pas intéressées par la négociation. Ils ont tendance à exiger tout ce qu’ils veulent et à ne pas vouloir faire de compromis.

Des suggestions pratiques sur les actions à entreprendre lors d’un échange avec un maître chanteur peuvent être utiles.

  • Envisagez de faire une longue pause avant d’accéder à sa demande.
  • Faites une pause et réfléchissez à ce que vous ressentez face à cette demande.
  • Prenez de la distance par rapport à l’émotion afin de pouvoir prendre une décision saine basée sur la logique, plutôt que sur l’émotion.
  • Inscrivez-la dans votre emploi du temps. Cela va créer un déséquilibre et cela peut être effrayant.
  • Vous serez poussé à revenir à vos anciens schémas, ce qui risque de vous mettre mal à l’aise.
  • Répétez une déclaration neutre à la demande posée, comme « non merci ». Cela permet d’arrêter le va-et-vient et la capitulation de l’échange émotionnel.

Il n’est pas nécessaire d’attendre de se sentir fort pour montrer sa force. Faites-le, puis les sentiments vous rattraperont. Les gens attendent souvent jusqu’à ce qu’ils se sentent le courage, et ce moment ne vient pas. Faites-le, puis vous vous sentirez mieux. Vous ne pouvez pas attendre de vous sentir mieux.

« Il faut le prendre très au sérieux et dire immédiatement à la personne ce que vous ressentez si cela peut se faire en toute sécurité et/ou faire intervenir d’autres personnes si vous ressentez un sentiment de danger. »
– Kelsey M. Latimer, docteur en philosophie

Essayez de rester à l’écart de ces déclarations et de vous en tenir à une communication non défensive telle que :

  • Je vois que tu es contrarié.
  • Je comprends que tu sois frustré.
  • Je suis désolé que tu sois en colère.
  • Je peux comprendre que tu le voies de cette façon.
  • Parlons-en lorsque tu seras plus calme.

Il est essentiel de renforcer le fait que les victimes ne peuvent pas changer leur partenaire, mais seulement leur réaction. Outre le fait de modifier les modèles de comportement au cours de ces échanges, les victimes peuvent procéder à leur propre guérison psychologique en dehors de la relation.


📌 À lire aussi : Comprendre l’attraction entre le codépendant et le narcissique


Il peut être bénéfique de développer des aptitudes à l’autorégulation, à la confiance et à l’affirmation de soi comme :

  • Développez des stratégies pour faire face à votre propre malaise émotionnel.
  • Trouvez des moyens de gérer votre peur, votre culpabilité et votre sentiment d’obligation.
  • Acceptez l’inconfort de la culpabilité, de la peur ou de l’anxiété qui peut découler du fait de dire non ou d’établir une nouvelle limite.
  • Continuez à développer les techniques d’arrêt de la pensée afin de vous déconnecter de la peur et des obligations.
  • Remettez en question vos hypothèses sur les obligations et les attentes réelles et les preuves fournies pour ces affirmations.

Il est extrêmement difficile de gérer le chantage affectif, car le but du chantage affectif, du point de vue du maître chanteur, est de vous troubler et de vous désarmer afin que vous ne sachiez pas comment réagir. La première chose à retenir est que vous ne pouvez pas changer son comportement. Vous pouvez seulement changer la façon dont vous y réagissez.

Lorsque vous vous retirez de la situation, vous ne serez plus soumis aux menaces, ce qui mettra fin au cycle d’emprise émotionnelle. Cependant, si vous décidez de quitter définitivement le maître chanteur, sachez qu’il peut intensifier ses tentatives de chantage émotionnel. Pendant longtemps, il a compté sur le fait que vous vous pliez à son chantage, et le fait que vous le quittiez l’effraie et le déstabilise. Soyez prêt à fermer toutes les formes de communication, y compris à les bloquer sur les médias sociaux.

Pour aller plus loin :

Merci de m’encourager dans ma mission en vous abonnant à ma chaine YouTube  ou ma page Facebook  sur lesquelles je vous partage des conseils pour sortir d’une relation avec un pervers narcissique ou/et de la violence conjugale.

Agnès de Reulle
Coach, Experte en libération des violences conjugales et familiales

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le avec vos amis!

Ne manquez rien !

Recevez chaque semaine les dernières publications de nos membres ainsi que des invitations exclusives à nos événements en ligne.

Nous recommandons

Plus de recommandations

Membres à découvrir

Fait comme 2589 personnes en rejoignant une communauté en pleine croissance de professionnels du mieux-être humain et de créateurs de contenus inspirants.
En savoir plus ici

Top articles

Vous aimerez aussi